Désherbage de la vigne, des fruits et des légumes, les voies du futur (avec Beloukha)

  • Imprimer

Retour sur la conférence qui s'est déroulée au Sitevi (Montpellier)..

Les solutions alternatives au désherbage chimique sont beaucoup plus restreintes que pour la lutte contre les insectes et les maladies, en particulier pour le biocontrôle. Quelles sont les solutions qui existent ou qui vont arriver ? Où en sont les agriculteurs aujourd’hui en matière de savoir-faire ? Existe-t-il d’autres voies à explorer, que nous n’avons pas encore envisager ?

 

Intervenants :

Animation assurée par Nicole Ouvrard, directrice des rédactions du Groupe Réussir Agra et présidente de l'Association Française des Journalistes Agricoles

  • Guy Dubon, rédacteur en chef de Réussir Fruits & Légumes et du mook "Prospectives"
  • Muriel Millan, CTIFL, référent du projet Placobh
  •  Nicolas Fillot, responsable marchés vigne, arboriculture et maraichage chez Belchim,
  • René Sforza, chercheur à l’European Biological Control Laboratory,
  • Antoine Meyer, président de IBMA France,
  • Christophe Gaviglio, IFV Sud-Ouest, ingénieur mécanisation du vignoble

 

LA SOLUTION de BIOCONTROLE de Belchim : BELOUKHA, substance naturelle d’origine végétale, à base d'acide pélargonique issu de l’huile de colza ou de tournesol d’origine européenne. Beloukha s’intègre dans les stratégies de maîtrise des adventices avec ou sans travail mécanique d’entretien du sol. Beloukha fait partie de la boîte à outils à disposition des agriculteurs et des viticulteurs, en combinaison avec d’autres solutions pour entretenir les sols.

Déjà homologué pour le désherbage et l'épamprage de la vigne, le désherbage des cultures fruitières et le défanage de la pomme de terre, Beloukha vient d'obtenir une extension d'autorisation de mise sur le marché pour le désherbage des traitements généraux cultures installées. Beloukha s'utilise en entretien des inter-rangs ou des passe-pieds ; pour la maîtrise des stolons ; en traitement dirigé sur culture en place ou en plein avant la levée de la culture. Il s’intègre parfaitement dans les stratégies de maîtrise des adventices avec ou sans travail mécanique d’entretien du sol.

 

Pour visualiser la vidéo,  cliquez ici.