Trophées de la bioéconomie : La stratégie biocontrôle de Belchim se démarque avec son programme de recherche ERDG.

  • Imprimer

Plus d’un million de tonne de ceps, sarments et racines de vigne sont détruits chaque année en France. Cette biomasse viticole s’accumule aujourd’hui sur les parcelles en raison de méthodes de gestion peu valorisantes (broyage, compostage…). Pourtant, toutes les parties de la plante présentent un intérêt majeur pour l’obtention de molécules à haute valeur ajoutée dans différents domaines tels que la cosmétique, la nutraceutique mais également la protection ou la nutrition des cultures.

Le programme de recherche ERDG (Engineering, Research and Development on the Grape cane) vise à valoriser cette biomasse viticole inexploitée à travers un procédé vert d’extraction des molécules d’intérêt.

Belchim Crop Protection, en tant que partenaire de ce programme, est en charge du développement et de la commercialisation des produits de biocontrole issus de cette recherche.

A cours du salon international de l’agriculture 2020 à Paris, le projet ERDG était parmis les lauréats de la seconde édition des trophées de la bioéconomie remis par le ministre de l’Agriculture.